« Le capital des idées », Le colloque de l’Association canadienne de la recherche théâtrale (ACRT) 2015

11 November, 2014

Colloque de l’ACRT 2015, Département de théâtre, Université d’Ottawa

 

Le colloque de l’Association canadienne de la recherche théâtrale (ACRT) se tiendra au Département de théâtre de l’Université d’Ottawa, du 30 mai au 2 juin 2015, durant le Congrès des sciences humaines du Canada (CSHC).

 

Le thème choisi pour le Congrès 2015, « Le capital des idées », nous invite à réfléchir au pouvoir des idées : celles qui captivent le cœur et l’esprit ; celles qui regroupent les gens et alimentent discussions et débats ; celles qui créent du savoir et mènent aux découvertes. Les idées constituent une monnaie d’échange inestimable qui a la capacité de changer nos vies et le monde. Le colloque de l’ACRT 2015 promet ainsi d’être un carrefour intellectuel stimulant où les idées seront tour à tour exprimées, partagées, débattues et concrétisées !

 

Le thème renvoie aussi à l’emplacement du Congrès 2015 dans la capitale nationale. Siège du gouvernement du Canada, de plusieurs organismes nationaux et institutions culturelles, des ambassades et de nombreuses agences internationales, Ottawa est un milieu unique où convergent des gens et des idées provenant des quatre coins du monde. Ce contexte particulier  favorise une riche diversité de perspectives et d’activités dans le secteur de la recherche. Puisque les politiques publiques représentent un domaine d’intérêt particulièrement important, nous espérons que le colloque de l’ACRT 2015 suscitera des échanges stimulants sur les liens qu’elles entretiennent avec la recherche et la société.

 

Le mandat de l’ACRT est de soutenir et d’encourager la recherche en théâtre et sur la performance, en particulier sur la création au Canada. À cet égard, le comité d’organisation est fier de révéler les noms des conférenciers invités de renommée internationale qui prendront la parole au cours du colloque : Patrice Pavis (Université de Paris VIII et Université de Kent), dont la conférence aura pour titre « Un étranger peut-il regarder le spectacle des autres? », et Susan Bennett (Université de Calgary), qui présentera une conférence intitulée « ‘The Financialization of Everything’ : Brand Performance, Urban Capital and Global Markets ».

 

Les participants au colloque 2015 sont invités à interpréter l’expression « Le capital des idées » dans son sens conceptuel tout autant que littéral et à soumettre des propositions qui abordent l’un ou plusieurs des sujets suivants :

 

En se fondant sur les trois formes de « capital » identifiées par Pierre Bourdieu et qui caractérisent la société d’aujourd’hui – le capital culturel, le capital social et le capital économique –, les participants sont invités à réfléchir aux manières dont la pensée collective et individuelle sur le théâtre et la performance, en tant que pratique, permettent de modeler, de créer un certain rapport à ces formes de capital, de même qu’à en tirer profit. En quoi le financement des individus ou des institutions éducatives et culturelles est-il utile aux artistes et aux chercheurs canadiens ? De quelle manière ces organismes peuvent-ils soutenir ou promouvoir le capital intellectuel, émotionnel et spirituel ? Quel est le rôle des politiques publiques dans la création de nouvelles idées, que ce soit dans la pratique ou dans la recherche savante ?

 

De plus, le comité organisateur invite les participants à examiner, à réévaluer et même à revoir les propos célèbres d’Edward W. Saïd sur le rôle public de l’intellectuel « en tant qu’outsider, ‘amateur’ et perturbateur de l’ordre établi » (Des intellectuels et du pouvoir, Alger, Marinoor, 2001, p. 8); une personne dont l’une des tâches « consiste à briser les stéréotypes et autres catégories réductrices pour la pensée et la communication » (ibid., p. 8). Nous encourageons les participants à réfléchir à la manière dont le théâtre, la performance et la recherche au Canada influencent la position de l’intellectuel et interrogent sa place dans la société. Les propositions peuvent également aborder les questions suivantes :

 

  • Comment définir un théâtre qui fait penser ?
  • Quelle est la fonction du théâtre dans la société d’aujourd’hui? Quelle est la place du praticien et du chercheur qui s’intéresse au théâtre et à la performance dans nos universités ?
  • Le théâtre est-il un produit culturel ou un lieu que l’on investit (d’un point de vue personnel, esthétique, etc.) ?
  • De quelle manière les spectacles (sur scène ou dans le monde) mettent-ils à contribution des idées (d’un point de vue politique, philosophique, artistique, culturel, etc.) ? Comment la recherche sur la performance et le théâtre favorise-t-elle la circulation des idées entre individus et cultures?
  • De quelle manière le théâtre, la performance et la recherche permettent-ils de mettre au jour la place de l’histoire dans les études théâtrales ? Le théâtre est-il aujourd’hui le lieu où les « nationalismes » sont joués et remis en question ? Quel est le rôle du théâtre canadien sur la scène théâtrale mondiale ? En quoi les pratiques théâtrales au Canada sont-elles singulières ? Comment définir le caractère canadien du théâtre qui est créé au pays ?
  • Le théâtre est-il le lieu où les idées et les identités peuvent s’exprimer ? De quelle manière les performances et la recherche au Canada reflètent-elles la diversité croissante de la démographie au pays ?
  • De quelle façon le paysage économique influence-t-il la pratique et la recherche théâtrales ?
  • Quel rôle la pratique et la recherche au Canada jouent-elles dans le développement, au niveau international, des études sur la dramaturgie et la performance ? Dans quelle mesure le théâtre et la recherche qui se font au Canada, tant en français qu’en anglais, reflètent-ils les développements économiques, politiques, culturels et sociaux qui se produisent (ou se sont produits) à l’échelle mondiale ?
  • Jusqu’à quel point la « recherche-création » constitue-t-elle maintenant un champ autonome libéré de l’opposition traditionnelle entre la théorie et la pratique ? De quelle manière la « recherche-création » permet-elle de développer des connaissances ? Quelles sont la place et la fonction des remises en question et du risque dans le développement de l’art et des connaissances ?

 

Comme par le passé, les séances du colloque de 2015 prendront diverses formes : ateliers pratiques, communications libres, communications thématiques, séminaires et tables rondes. Il est possible de soumettre une proposition dans plus d’un format, mais le mode de présentation préféré doit être indiqué puisqu’un seul format sera retenu pour la présentation. Les organisateurs et les présidents de séance sont également invités à proposer des sujets en lien avec le thème officiel du congrès. Les autres sujets ne seront toutefois pas exclus. Les candidatures des étudiants des cycles supérieurs sont les bienvenues.

 

 

1) Communications libres : Les communications libres sont d’une durée de 20 minutes. Pour proposer une communication, veuillez soumettre un résumé de 300 mots comprenant une problématique de recherche, le contexte dans lequel celle-ci s’insère ainsi qu’un sommaire biographique à Yana Meerzon et Louise Frappier, coprésidentes du comité de sélection à catr2015@gmail.com au plus tard le 10 décembre 2014. La sélection des propositions sera basée sur la rigueur académique et l’originalité.

 

 

2) Séances thématiques : Les séances thématiques seront restreintes à trois participants chacune et disposeront toutes de 90 minutes. Pour participer à l’une ou l’autre des séances, veuillez soumettre votre proposition et les renseignements requis en conformité avec les particularités propres à la séance choisie directement à la personne responsable au plus tard le 15 janvier 2015.Pour connaitretous les détails des diverses séances thématiques et les coordonnées de l’organisateur, visitez le site de l’ACRT www.catracrt.ca et cliquez sur le lien Colloque.

 

  • Bousculer la scène unilingue : Pratiques théâtrales bilingues et plurilingues au Canada /Defying Stage Monoligualism: Bi- and Multilingual Theatre Practices in Canada. Organisateurs :Nicole Nolette (nnolette@gmail.com) et Art Babayants (babayants.art@gmail.com)
  • Long Live the New Flesh: The Influence of Digital Technologies on Performance and Audience. Organisateur : David Owen (davidowen999@gmail.com) – En anglais

 

 

  • Remembering and/or Forgetting? Staging History, Memory, and Exile in Canadian Theatre. Organisatrice : Diana Manole – En anglais, complet   

 

  • Bodies of Capital: The Actress, Transatlantic Performance and Cultural Negotiation in the Long Nineteenth Century. Organisatrices: Marlis Schweitzer  et Roberta Barker - En anglais, complet

 

  • Generating Momentum in Contemporary Circus Research in Canada: Circus  and Capital?Organisateurs: Zita Nyarady, Joe Culpepper , et Jennifer Spiegel - En anglais, complet   

 

 

      

3) Séminaires : Les séminaires pourront accueillir de huit à douze participants chacun et disposeront tous de trois heures. La participation à un séminaire n’empêche pas la participation à un autre type de séance durant le colloque. Pour participer à un séminaire, veuillez soumettre votre proposition et les renseignements requis en conformité avec les particularités propres au séminaire choisi directement à la personne responsable, au plus tard le 15 janvier 2015.Pour connaîtretous les détails des divers séminaires et les coordonnées de l’organisateur, visitez le site de l’ACRT www.catracrt.ca etcliquez sur le lien Colloque.

 

 

4) Tables rondes : Les tables rondes pourront accueillir huit participants chacune et disposeront toutes de 90 minutes. La participation à une table ronde n’empêche pas la participation à un autre type de séance durant le colloque. Pour participer à une table ronde, veuillez soumettre votre proposition et les renseignements requis en conformité avec les particularités propres à la séance choisie directement à la personne responsable au plus tard le 15 janvier 2015.Pour connaitretous les détails des diverses tables rondes et les coordonnées de l’organisateur, visitez le site de l’ACRT www.catracrt.ca etcliquez sur le lien Colloque.

 

  • La formation du (jeune) spectateur de théâtre. Organisatrices : Francine Chaîné (Francine.Chaine@arv.ulaval.ca) et Louise Forsyth (louise.forsyth@shaw.ca)
  • Staging Equity: Actualization or Appropriation? Organisateurs: Rebecca Burton et Laine Zisman Newman (equityintheatre@gmail.com) – En anglais
  • Linguistic and Cultural Junctures in Canadian Theatre/ Jonctions linguistiques et culturelles dans le théâtre canadien. Organisateurs: Louise Ladouceur et Stephen Johnson, complet

 

5) Ateliers de praxis / présentations : Nos ateliers de praxis ou présentations se veulent des forums où les praticiens peuvent partager leurs recherches théoriques et appliquées. Pour connaître tous les détails des ateliers de praxis ou démonstrations prévus et les coordonnées du responsable, visitez le site de l’ACRT www.catracrt.ca etcliquez sur le lien Colloque.

 

  • Warmth is Memory, History is Imagination, Performance is a Palimpsest (atelier de praxis). Organisateur : Daniel Mroz (dmroz@uottawa.ca) – En anglais
  • Undocumented Labours: Outsider-Academics Translating Ideas in the Academy (praxis demonstration). Organisatrices : Naila Keleta-Mae (nailakm@uwaterloo.ca) et Helene Vosters (hvosters@yorku.ca) – En anglais, complet
  • Ideas, Emotion, and Change: Performed Lived Experience and Transformative Learning (praxis demonstration). Organisatrice : Shea Wood (shea.wood@concordia.ca) – En anglais, complet

 

 

* Vous êtes invité à soumettre votre proposition et à présenter la recherche en anglais ou en français à l’ACRT. L’association offrira de l’aide pour la traduction de vos documents de présentation si les participants ont besoin d’information dans l’autre langue.

 

** Quelle que soit la nature de la contribution proposée, nous encourageons les présentateurs à mélanger les formes traditionnelles de présentation en contexte universitaire avec des démonstrations pratiques (lectures, représentations, performances, etc.).

 

Directives pour les participants au colloque de l’ACRT :

 

  • Les participants doivent être membres de l’ACRT et doivent s’inscrire au colloque.
  • Les participants doivent respecter les exigences et les dates limites des séances pour lesquelles ils s’inscrivent. Dans le cas contraire, un désistement pourra leur être demandé.
  • Nous nous attendons à ce que les participants assistent à la séance en personne à laquelle ils sont inscrits. (La participation par SKYPE, en ligne ou par téléconférence ne sera pas acceptée pendant le colloque).

 

 

Stay up to date with the IFTR Weekly Digest